Mois: janvier 2014

Quand débute la PMA?

A partir de quel moment peut-on dire qu’on commence un parcours PMA?

Pour ma part, je ne suis pas encore allée voir des spécialistes de l’infertilité, pour autant j’estime que mon parcours a commencé.

Le jour où j’ai annoncé à ma gynéco que je n’arrivais pas à tomber enceinte au bout de 9 mois d’essais (j’ai 36 ans), elle m’a prescrit des examens que je n’avais jamais eu à faire auparavant.

J’ai eu droit à la prise de sang (et cette fameuse AMH qui n’est pas remboursée par la sécu), à l’échographie endovaginale, à un prélèvement vaginal car il y avait un truc douteux à la prise de sang, puis encore une prise de sang pour confirmer qu’il n’y avait rien…

L’homme a quant à lui été effectuer un spermogramme dans un laboratoire spécialisé dans les infertilités. Quand il en est ressorti, il m’a dit « Plus jamais hein! ».

J’ai effectivement espéré que plus jamais. Sauf que quand on a eu ses résultats, ça sentait bien le parfum de la PMA.

A priori chez moi pas de problème. A priori chez l’homme, un problème. Je vous en reparlerai plus tard.

La gynéco m’a reçue pour parler des résultats, a encore prescrit une batterie d’examens pour le couple. Et a évoqué trois petites lettres. IAC.

Je crois qu’on peut dire qu’on l’a commencé ce parcours. Dans ma tête en tous cas, oui.

Image

Publicités

Bonjour et bienvenue

Aujourd’hui je crée un nouveau blog. J’en ai un autre, ça fait un peu plus de deux ans.

Mais l’autre, c’est un blog plutôt rigolo (parce que je suis une fille rigolote quand même), et je sens bien que ce dont je souhaite parler, ce que je souhaite partager avec d’autres dans le même cas que moi, n’a pas sa place ailleurs qu’ici.

Alors voilà, je me lance. Qui l’eut cru hein? Certainement pas moi.

Un jour dans une série que je suivais, la voix off a dit « Mais lorsque le connu cède la place à l’inconnu, que peut-on faire, à part dire bonjour et bienvenue? »

Je ne me suis jamais imaginé une vie sans enfant. J’ai toujours pensé qu’un jour j’aurais une descendance.

Tout en étant persuadée, allez savoir pourquoi, que je ne pourrais jamais en avoir.

Et me voici, devant mon écran. J’ai l’impression de passer ma vie à t’attendre.

horloge