Celle pour qui ça marche du premier coup

Je voulais écrire hier mais j’étais en pleine déprime, oui, carrément, la dépression totale qui te fait couler ton mascara à tous les coins de couloirs!

Parce que voilà ce qu’il s’est passé en début d’après-midi. J’étais au boulot avec toutes mes collègues, prête à commencer la réunion trimestrielle pour le prévisionnel des plannings.

Et voilà qu’une collègue arrive un peu en retard et lance:

« – Bonjour, alors pour les plannings je dois vous annoncer tout de suite…

– Tes enceinte?

– Bah ouais, je suis enceinte! (NDLR : du troisième)

– Ca fait combien de temps que tu essayais?

– Oh bah ça a marché du premier coup! »

Oh le coup de massue, j’étais encore perturbée de ma journée de la veille, et voilà tiens, prends ça en pleine face!

Depuis que je souhaite un enfant, je n’ai jamais été jalouse des femmes enceintes. En lisant les divers blogs auxquels je suis abonnée, j’avais bien compris que pour certaines c’était une souffrance sans commune mesure d’apprendre une grossesse dans leur entourage. Moi je ne l’avais jamais ressentie. Jusqu’à cet instant. Merci DNLP d’offrir à ma collègue une grossesse du premier coup. Je ne sais plus qui de vous a dit  » c’est comme si tu crevais de faim et que cette personne mangeait devant toi ». Eh bien c’est une excellente métaphore.

Le boulot, c’est le seul endroit où je peux ne pas penser à tous ces tracas d’infertilité. C’est fini je suis cernée. Merci la vie.

Bon, là on dirait que je déprime encore mais aujourd’hui ça va mieux quand même. Je me dis que finalement je suis pas tant à plaindre que ça. Une patiente de 31 ans est en train de mourir d’un cancer et va laisser des enfants qui ne savent pas encore marcher. Une collègue/copine qui espérait pour sa dernière FIV a été ponctionnée et il y a eu zéro fécondation. Y’a pire, toujours.

Publicités

22 commentaires

  1. Y’a toujours pire et y’a aussi toujours mieux mais est-ce bien là la question? Le cancer, les FIV pourries et l’infertilite ont ça en commun que ce sont des situations injustes et douloureuses. Je sois désolée de cette intrusion du sujet qui fait mal au boulot. J’espère que très bientôt c’est toi qui pourra faire la jolie annonce. Gros bisous.

  2. C’est pas facile c’est sûr. On est toutes un peu différentes là dessus, mais moi je sais que c’est surtout l’annonce qui est dure, après ça va mieux. Je te souhaite d’être dans ce cas-là aussi. Des fois ce qui est chiant, c’est même pas la femme enceinte, mais la sollicitude des gens autour, et leurs commentaires débiles du genre  » y’a rien de plus beau qu’une femme enceinte ».
    Et sur le fait qu’il y a pire dans la vie, c’est vrai, on se fait toutes cettes réflexion, mais quand la douleur est interne, il n’y a pas grand-chose à faire pour ne pas la ressentir.
    Courage à toi, bisous

    1. Oh que oui, le soir une autre collègue lui demandait si elle avait des nausées etc, j’ai dit « bon allez salut je me casse c’est l’heure! ». Je pense que je fuirai à l’avenir toutes ces conversations. C’est dommage, c’est une collègue que j’apprécie mais la situation est trop difficile à supporter. Merci et bisous!

  3. oh oui, comme on te comprend… En ce moment, autour de moi, le gens « programment » leurs bébés. Je frôle l’hystérie quand je vois faire les calculs pour que « ça tombe « bien » ».
    J’espère que la déprime n’est que passagère, des bises.

    1. Merci Milie, oui ça va mieux, et même de mieux en mieux depuis que je lis vos commentaires qui me font énormément de bien. Et l’hystérie n’est pas loin non plus quand les programmations sont à l’ordre du jour!

  4. C’est sûr qu’il y a toujours pire mais l’infertilité est un sujet tellement intime et douloureux qu’il est impossible d’en dire qu’il n’est pas grave. Quant aux annonces de grossesse (en C1 du 3ème !) j’avoue que ça tape fort. Courage, c’est l’annonce qui fait mal, après je crois qu’on s’habitue jour après jour… Bisous

    1. J’espère m’habituer en effet, ce que je crains c’est qu’il y ait d’autres annonces de ce genre dans les mois à venir. Mais bon, une souffrance à la fois, hein! Merci de ton réconfort, bisous.

  5. malheureusement il y aura toujours pire mais cela rend il notre cas moins difficile ! je ne le pense pas!

    gribouillette aussi a vécu la meme chose avec une collegue tu n’es pas seule loin de la!!

    apprendre une grossesse pendant le parcours PMA je n’ai pas affronté ca encore mais je le crains teriblemment!!

    des bises et du courage

    1. Oui je lis Gribouillette et j’ai su sa situation. Bon de toutes façons mes collègues sont toutes des femmes, en âge de procréer qui plus est (mais moi aussi hé oh!), donc… Merci en tous cas de ton soutien.

  6. Je suis contente de lire que ça va mieux malgré tout !! 🙂

    Et pour le fait qu’il y a pire, oui, c’est vrai …. mais ça n’empêche pas de souffrir quand même ….

    1. Oui Ginette ça va mieux, je ne suis pas du genre à me laisser gagner par la déprime ni souvent ni bien longtemps, mais des fois ça fait du bien de tout lâcher et de s’accorder d’aller mal. Bisous.

      1. lol c’est marrant de voir ça comme ça … je dois être de nature plus pessimiste :p car moi, je m’accorde d’aller bien de temps en temps … arffff quelle belle merde cette DNLP quand même…
        Mais bon, on finira bien toutes un jour sur notre petit nuage de bonheur. J’espère du fond du coeur !!!

Vous pouvez participer!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s