Du lourd

Je ne peux m’empêcher de vous faire partager des réflexions hautement profondes de la part de connaissances, tout ça en moins de 48 heures.

Chez ma coiffeuse, une fille que je connais comme ça (une soirée il y a 7 ans, depuis contact par facebook seulement) vient prendre un rendez-vous.

« Oh Mimi, comment ça va? »

S’ensuit un interrogatoire digne de la gestapo, genre speed dating dis-moi tout sur ta vie en 10 minutes.

Puis arrive la question fatidique :

« – Et le bébé alors?? (qu’est-ce que ça peut te faire?)

– Ca veut pas venir.

– Ah bon mais t’as vu un spécialiste? (non je suis trop teubé pour y avoir pensé, heureusement que tu es là)

– Beh oui.

– Tu vas faire une FIV alors? (la FIV les amis, la solution à tous nos problèmes!)

– En septembre j’ai rendez-vous.

– Tu vas avoir des jumeaux hihi! (hihi connasse si j’arrive à en avoir un ce sera déjà bien)

– Hihi.

– Ah non mais moi tu sais les miens ont 20 mois d’écart, c’est la galèèèèèèèèère, j’aurais préféré avoir des jumeaux. C’est moins chiant, d’ailleurs j’ai une copine qui a eu des jumeaux et patati et patata… » (mais ta gueuuule et laisse-moi me faire couper les cheveux tranquille!)

Ma coiffeuse : « Dis-donc, je l’aime pas du tout ta copine, et puis ses questions indiscrètes, non mais tu te rends compte, si j’étais pas au courant pour tes problèmes ».

Oui, c’est une conne je vous le concède. M’en fous je la reverrai plus.

Mais attendez ne partez pas! J’ai eu affaire à un ponte de l’infertilité deux jours plus tard.

Un collègue de boulot que je n’avais pas vu depuis un an et qui était en vacances dans le coin me propose d’aller boire un café.

Moi, innocente que je suis, j’accepte. On se raconte un peu nos vies depuis notre retour en France, etc.

Et puis la question:

« – J’ai pas tout compris l’article sur ton blog là, concernant le bébé. (NDLR : mon autre blog)

– Comment ça t’as pas compris, t’as pas compris quoi? (il est con lui aussi ou bien?)

– Ben oui, ça veut dire quoi?

– Bah ça veut dire que ça marche pas.

– Ah mais tu as fait des examens, ton chéri aussi? (non, j’attends un entretien avec la cigogne)

– Oui, y’a rien qui va pas, tout est normal. »

Et là messieurs dames attention, tout est dans le geste : il se tapote la tête du bout de l’index.

« – C’est dans la tête. »

J’ai eu envie de lui balancer ma tirade sur la fellation, mais je n’ai même pas eu le courage, je savais que ça allait partir en sucette.

« – Non, c’est pas dans la tête. « (ducon)

Alors juste un petit conseil si toi fertile, tu me lis (d’ailleurs qu’est-ce que tu fais là?), quand on dit qu’on a un problème de fertilité (parce que tu nous tires les vers du nez), on n’attend pas que tu nous règles ce problème, on n’attend pas que tu nous trouves une solution (y’a des gens bien plus qualifiés que toi dont c’est le métier et qui ne trouvent pas), on attend juste que tu compatisses. Que tu sois désolé. C’est tout, tu vois y’a pas de quoi se prendre la tête.

PS : je ne suis plus sur facebook depuis 15 jours (et je m’en porte beaucoup mieux).

Publicités

37 commentaires

  1. Mais qu’est ce que les gens peuvent être ralentis du cerveau des fois…
    Je t’admire dans la franchise, je n’y arrive pas.
    Le coup de « c’est dans la tête » beaucoup y croient dur comme fer et c’est bien ca qui est inquietant

    1. Les gens ont souvent tendance à généraliser. Ils ont connu une femme qui est tombé enceinte quand elle a arrêté d’y penser et Hop…..voici la solution à tout problème d’infertilité. Comme si on ne culpabilisait pas déjà assez !

      1. Mouiai… même en généralisant c’est faux… y’a aucun l’un entre le fait d’y penser et l’appareil reproducteur qui fonctionne au top dans un couple… Bref…

      2. Oui c’est souvent ça : comme c’est arrivé une fois à quelqu’un (et on sait toutes que c’est un pur hasard), ils ont trouvé la solution à notre problème (qui ben évidemment est donc de notre fait)!

  2. Looool !! C’est la Coiffeuse (toujours réputée pour blablater les Coiffeuses Nan ?) qui te dit que l’autre est relou ! Le comble !
    Suis quand même déçue que personne t’aie conseillé des vacances. Ça t’aurait fait du bien des vacances loin de ces cons !!
    Ps : j’ai pas FB. Tu veux être mon amie ?

  3. Effectivement, bonne perf, y’a du lourd !! Pas de doute, tu ne serais pas ridicule avec ces modèles-là si on faisait un dîner de relous (sur le modèle du dîner de cons, quoi… A la fac avec ma meilleure pote on cherchait la meilleure compétitrice pour faire des dîners de pouf’. Comme quoi on peut étendre le concept à l’infini… Et à la réflexion je me demande si ta connaissance FB ne pourrait pas participer aux 3 dîners ???…).
    Tout ça me conforte dans l’idée de ne pas parler de mes soucis d’infertilité. Personne ou presque n’est au courant, et parfois je me dis que ça me permettrait d’avoir pourtant un peu de soutien d’en parler, mais quand je lis des expériences pareilles… et ben en fait non !
    sois forte !
    PS : jamais eu FB, et je m’en porte très bien, merci !

    1. Je crois que si on est jeune, les autres posent moins la question (avec mon ex-mari, on ne me la posait jamais d’ailleurs), mais là, forcément, mon âge, l’ancienneté de mon couple fait que…
      (jamais eu fb?! Tu es forte toi!)

  4. Facebook c’est le maaaal, c’est bien de prendre tes distances. Quant au reste… malheureusement c’est notre lot quotidien, enfin je dis « notre », mais moi je suis trop trouillarde pour avouer notre situation alors je vis des situations difficiles avec mon entourage parfois, mais c’est pas tout à fait la même chose…

    1. Ma famille ne m’a jamais posé la question. Ils doivent s’imaginer que je n’ai pas envie d’avoir des enfants. Après voilà, ce sont surtout les connaissances qui posent la question, comme s’ils demandaient la météo ou un truc du genre. Alors que c’est quand même privé nan?

  5. « Les cons, ça ose tout, c’est même à cela qu’on les reconnaît… »
    Et il y en a un paquet autour des infertiles, avec leurs remarques à la con qui nous percent le cœur. Courage, on compatit !

  6. Sympa…
    C’est tellement vrai ce que tu dis quand tu dis aux amis que quand on leur parle de ça, on attend pas qu’il nous donne des solutions, contrairement à ce qu’ils font tous!!

  7. Ben ma pauvre, niveau débilou tu cumules dans ton entourage.
    La version des débilous pour pmette enceinte, c’est les gens qui te disent de faire attention à ta contraception en post partum, car une grossesse ça débloque les choses psychologiquement et on risque de se faire engrosser en C1… lolilol n’est-ce pas? Vive ces pontes qui sopnt présents autour de nous… et courage

  8. J’te jure. Tu as juste envie de les barrer quand ils sont en face de toi les gens et qu’ils te sortent des conneries pareilles.
    Petit aparté, j’ai aussi quitté Facebook il y a 2 mois. Je crois que les gens me saoulaient trop 🙂 et consulter Facebook me donnait souvent des envies de meurtre lol

    1. Barrer n’est pas un terme si inapproprié je trouve! (Ton message suivant)(c’est vrai que c’est chiant parfois cette écriture automatique)
      Et bienvenue dans le monde des gens pas facebookés, personne je ne m’en porte que mieux et absolument rien ne me manque.

      1. Idem finalement je me rends compte que cela ne m’apportait absolument rien. Aucune sensation de manque… Finalement les gens dont j’ai envie d’avoir des nouvelles je les appelle ou leur envoie un mail si je veux partager quelque chose. Donc oui bienvenue dans la vraie vie lol

Vous pouvez participer!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s