FIV1 : plan d’action

Donc là je suis quelque peu dégoûtée car l’article que j’avais écrit ce soir s’est mystérieusement volatilisé. L’enthousiasme maintenant est moindre.
Bref je vous disais qu’hier j’avais eu mon rendez-vous avec docteur FIV. Je me demande si ce personnage n’est pas atteint d’un quelconque trouble bipolaire. Il passe de sympa à sec et cassant, j’ai limite envie de me remettre à sucer mon pouce ou de faire un câlin à ma mère quand il fait ça, ça a le don de m’énerver! Et puis après pouf, il redevient normal.

J1 devrait pointer son nez incessamment eu égard au mal de crâne ce soir qui me pilonne le cerveau, et à mon humeur massacrante que je traine depuis plusieurs jours, l’occasion de retenter l’apprivoisement de la cup…

Et dès que ce jour sera arrivé, j’attaque le provames. Puis gonal 100 ui. Puis orgalutran ou cétrotide. Puis ovitrelle. Puis d’autres choses mais pour le post ponction je n’ai pas appris ma leçon par cœur.
Autant dire que ça va pas être facile de jongler avec le boulot, ou plutôt mes temps de repos puisque je vais de nouveau travailler de nuit pendant un mois et demi. Déjà ça commence mardi matin: je finis le boulot à 7h30, dois aller direct au centre faire une prise de sang, et ensuite comater dans la voiture jusqu’à 10h, heure de l’écho. Très reposante cette FIV.

En fait, je pensais ne pas l’être, mais je suis stressée, pour preuve je n’ai pas fermé l’œil de la nuit. À tourner et retourner tous ces traitements, ces rendez-vous, cette organisation… Ce serait plus simple si je ne travaillais pas, mais bon là on n’a pas le choix, alors ça va le faire, oui, cette FIV sera la bonne!

Publicités

18 commentaires

  1. Pour avoir travailler de nuit fût un temps….oh que je te comprends.
    La seule chose à laquelle on pense en terminant son poste au petit matin, c’est aller se coucher. Sans parler de la fatigue que les nuits entraînent. Et tu rajoutes à ça le traitement qui parfois fatigue. Et du coup je comprends ton angoisse
    Je te souhaite plein de courage.
    Je te souhaite que finalement tout se passe bien.
    Bises à toi 😉

  2. Comme dirais…. (je sais plus qui) ceci n’est pas une montagne c’est une étape. Tu vas la réussir avec brio et j’espère de tout coeur que ça sera la seule et l’unique. Je pense fort à toi et t’envoi toute mon énergie ! Enorme bisous

Vous pouvez participer!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s