Faut-il que je vous dise…

Que j’ai repris le taf hier et que je suis déjà crevée (je me demande si je ne manque pas de fer : équation thé + ragnagnas très hémorragiques?)
Que j’ai commencé le Provames hier (oui, J1 timide s’est pointé)
Que quand j’ai parlé de mes embryons congelés à une collègue-amie tout à l’heure, j’ai été horrifiée de m’entendre dire que j’en avais 5 au congélo (genre je parle de steaks hachés)
Que je suis du genre tout blanc ou tout noir, je n’ai que peu de nuances hélas, alors pour me protéger d’une nouvelle déception je fais en sorte de n’avoir aucun espoir
Que je ne pense pas au transfert ni même à la décongélation, ni à rien de tout ça, j’essaie seulement de ne pas oublier un des 3 comprimés à avaler chaque jour (6/14/22 – dédicace au corps soignant)
Que je me sens aussi froide que mes embryons et j’ai peur de décongeler (oui dit comme ça, ça a l’air bizarre)
Que j’ai envie de pleurer à chaque instant depuis hier (règles??Provames??)(décongélation en cours?)
Que quand je lis vos bonnes nouvelles j’ai la conviction que ça ne m’arrivera jamais à moi (mais que j’irai malgré tout jusqu’au bout) (et que je suis très contente pour vous)
Que j’ai comme l’impression d’être devenue pessimiste, moi qui au pire ai pu n’être parfois que fataliste
Signé: Mimi qui, on pourrait croire, déprime quelque peu. Nan mais ce doit être hormonal. C’est dans la tête tout ça. Ou alors c’est ce temps pourri.
Bon je vous laisse je vais aller pleurer en cachette. Putain mais noooooon je peux même pas, j’ai pas mis du mascara waterproof ce matin! Bon allez je m’en fous je dirai que j’avais une poussière dans l’œil.

Publicités

45 commentaires

  1. Allez, courage Mimi, on pense bien toutes à toi!! Moi, je suis à J-2 du contrôle de blocage et donc j’angoisse un peu du résultat dudit blocage. Je n’ose même pas imaginer les autres attentes à venir, celle du nombre de follicules, celle du nombre d’ovocytes matures, celle du….AAAHHHHHHHHHHHHH!!!!! 😉
    La lueur n’est pas loin…De gros bisous!

    1. Etape par étape. Bouddha Mimi dit qu’il ne faut pas regarder le haut de la montagne mais le premier col à franchir (qui est celui aussi de l’utérus, je te l’accorde)(j’ai mangé un clown)

  2. allez tu vas y arriver. C’est normal d’être comme ça, tu te protèges.Avec toutes les claques qu’on prend, on finit par se forger une armure. Moi je prescris un bon bain chaud avec un film léger pour te changer les idées

  3. Moi j’avais entendu que le Provam ça déprimait… et puis attend tu en as 5 au congélo ?? Mais c’est génial comment tu ne peux pas être positive !!! Aller aller ma belle on se reprend pour monter ensemble dans le train cette année ! Gros bisous

    1. Ah ouais bah on est mal, vraiment parce que ça fait que 24h que j’ai commencé et j’en ai pour un mois il me semble (j’ai pas lu la prescription jusqu’au bout)!
      Et oui, il y en a 5, comme le pourcentage de foirage de décongélation (c’est le provames qui parle).
      Bisous, merci de tes encouragements

  4. même dans la déprime tu as la formule qui mouche
    c’est sur ça va aller c’est ce provames de m*erde qui déprime. Avec ce temps glacial et toi si froide ils seront pas dépaysés au réveil de la décongélation tes embryons. courage c’est pour bientôt

  5. Je vais parler de ma gueule (je sais faire que ca) mais je ne voulais même pas le faire mon TEV. Tant que l’embryon était au frais, tout semblait possible. Juste le décongeler, quand les « frais » ne s’étaient pas accrochés, ça me semblait ridicule.
    Bref, parfois, ça vaut le coup quand même. Gobe tes petits machins blancs. Ça va aller ☺

  6. Plein de courage, les hormones c’est terrible. Je pense que règles (en plus hémorragique, ça fatigue) et le provames, c’est le combo qui tue….
    Je croise pour toi et 5 embryons, c’est génial ! (quand je pense à mon prochain tec, je frémis aussi d’avance de l’angoisse que génèrera la décongélation.. Alors je compatis grandement)

    1. Je sais bien que je devrais être contente, mais j’y arrive pas ce soir. Je viens pourtant de passer une heure à chercher des bonnes citations pleines de sens sur Pinterest! Merci de ton soutien.
      C’est pour quand le tec? Avec un traitement?

      1. De rien, je sais que parfois rien ne parvient à nous sortir du trou noir de la déprime… 😦
        Mon tec, je ne sais pas quand on commencera, je vois ma gynéco jeudi et j’espère le faire sur le cycle suivant. On discutera aussi du protocole. Je n’ai aucune idée de tout ça pour le moment… (et je n’ai que 2 embryons au congel, je suis morte de peur d’avance !)

      2. Oui, je vous dirai ça ! (avec des opk découverts vendredi, je suis bien impatiente de le savoir !)
        Pour la décongélation, c’est malheureusement 1 puisque les 2 n’en sont pas au même point : un J2 et un J5. J’imagine qu’on commencera par un J2.
        Et vous, vous en décongelez deux ?

      3. Non un seul. Ce sont tous des j2, congelés séparément. La question se posera sérieusement pour les suivants parce que mes chances sont maigres. Je ne souhaite pas des jumeaux, mais comme le dit Lyly, entre en avoir 2 ou en avoir zéro… Bref, nos avis sont différents avec mon homme. Mais pour ce tec la question ne se pose pas.

      4. Ah ce n’est pas facile, je te comprends. Déjà, c’est bien que pour ce tec ce soit clair. Et j’espère que tu n’auras plus à te poser ces questions ensuite ! 🙂
        Nous, on n’est pas vraiment d’accord non plus sur le nombre à transférer mais l’Amoureux s’en remet à moi pour les décisions… Et franchement, j’aurai bien mis les deux mais ce n’est pas possible (enfin, faut qu’ils réussissent à survivre déjà…)

  7. La peur de l’échec ça nous rend dingue… et crois moi je connais bien ça!
    Le « tout est possible tant qu’ils sont congel », ensuite on n’a plus aucune emprise sur rien…
    Perso, à chaque fois, malgré ma carapace protectrice que j’ai tenté de me construire j’ai toujours fini par y croire et espérer quand même…
    Accroche toi, donnent leur une chance.
    Plein de bisous

  8. Fuck, fuck, fuck, j’me disais bien qu’un si « long » silence ce n’était pas super bon signe…
    Tous ces traitements, toute cette attente et aucune certitude, rien n’est plus difficile à vivre lorsqu’on a cette envie chevillée au corps. Malheureusement, il n’y a pas grand chose à faire sinon penser à ce qu’on a de positif dans nos vies et à attendre.
    Un jour, ce ne sera plus qu’un p$!# de mauvais souvenir. En attendant, il y a l’amouuuuur (bah si, quand même), le bon vin (bah oui, toujours) et les coupines qui te soutiennent où qu’elles soient…
    Des poutous !

    1. C’est drôle parce que je n’ai pas envie moi que ce soit un mauvais souvenir. J’ai pas envie que mon désir d’enfant soit associé à de mauvaises choses. Nan mais là je commence à être persuadée que ce sont les hormones, je ne reconnais absolument pas mes réactions, j’en ai eu moultes preuves aujourd’hui au boulot! (Et j’ai prévenu l’homme histoire qu’il se barre pas). Je crois que je supporte mal les hormones par voie orale (cf clomid pourri)
      Merci Lyly, gros bisous

Vous pouvez participer!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s