La psy m’a tuer

Bon alors hier je suis allée chez la psy.
Je m’installe tranquille, pas du tout stressée, pas du tout envie de pleurer, sereine.
Elle me pose des questions sur mon couple, la PMA tout ça. Et mon enfance, elle a été heureuse? Oui, j’ai l’impression. Mes parents ont divorcé quand j’avais six ans, ouiiiiiiiiiiin ouiiiiiiiiiiiiin!!!!!!!
Oui voilà hein, trop facile. Et après dès qu’elle me faisait parler de mon père, rebelote! Des larmes encore et encore…
Donc on va travailler là-dessus, car même si ça ne résout pas le problème d’infertilité, ça me fera digérer ce souci que je traîne comme un boulet depuis bien trop longtemps et avec lequel je pensais que je vivais pas si mal que ça.
Faut croire que non.
Ceci dit, elle a évoqué la possibilité qu’à cause de ça, ce pourrait être pourquoi pas la cause inconsciente de l’infertilité: j’empêcherais mon chéri d’être père. Enfin là on peut trouver toutes les raisons psychologiques à un fait si on cherche bien.
Donc je dirais que ça m’a fait du bien, je la revois la semaine prochaine pour la thérapie par l’EMDR. Paraît que c’est très efficace.
Sinon à midi j’ai failli mourir. Je me suis tanké une arête de poisson dans le gosier, j’ai échappé de peu à la fibroscopie (je suis traumatisée à vie). La psy aurait pu trouver une explication à ça j’en suis sûre, genre me dire que j’ai réussi à sortir un truc resté en travers de la gorge.
Ha ah elle est bien bonne celle -là!

Publicités

16 commentaires

  1. Je te l’avais dit !!! Il y a toujours des choses trop lourdes dans nos valises dont on peut se débarrasser pour aller mieux, tout simplement. Donc vive le psy ! Après, la portée de tout cela sur la fertilité, ça reste mystérieux.
    Ps : l’arête à midi, c’était pour tuer la mère qui sommeille en toi aussi ?!

    1. Oui tu le l’avais dit et tu avais raison.
      Non mais avec ça sérieusement, je me dis que cette arête signifiait quelque chose! Me zigouiller, tuer le passé, que sais-je… Je trouve bizarre coïncidence ou hasard que ce soit arrivé une heure après.

  2. c’est sûr que ça doit faire du bien de vider son sac, d’aller chercher des choses enfouies en nous. Après, il faut aussi savoir rester mesurés, les psys prennent parfois pour des problèmes des choses qui n’en sont pas, mais nous font croire que si. Alors on devient tarés et on se met à tout analyser. Cf ton poisson. Looool en tout cas j’espère que ça t’aura fait évacuer bien des choses. On en a tellement besoin en cette période !

  3. Je suis comme les ICSI, je dis vive le psy ! On a toujours des trucs à creuser et/ou à cicatriser, ça ne peut pas faire de mal de soigner son âme, même si ça doit parfois passer par des larmes ou des arêtes de poisson coincées dans la gorge (désolée, mais tu m’as faire riri, mimi). bisous et bon cheminement.

  4. « La psy aurait pu trouver une explication à ça j’en suis sûre, genre me dire que j’ai réussi à sortir un truc resté en travers de la gorge » : J’aime !!!!!!!!!!!!!

Vous pouvez participer!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s