Mois: septembre 2017

Irréversible 

Parce que cela fait 10 mois que je prends la pilule et que je saigne en permanence

Parce que si cet utérus me refuse un enfant, pour le coup c’est moi qui refuse qu’il me gâche ma vie de couple

Parce que parfois il est des choix difficiles à faire sur le moment mais qui sont bons pour nous

Parce que je ne veux plus survivre mais vivre

Parce que par respect pour la vie je me dois de la rendre belle

J’écris depuis la chambre d’hôpital. Ce matin j’ai eu une hystérectomie, décidée il y a 2 mois parce que je n’en pouvais plus. Le chirurgien m’a appris (confirmé plutôt parce que je me doutais bien) qu’il y avait de l’endométriose. En plus de l’adénomyose. Plus on est de fous plus on rit!

Aux personnes qui m’ont demandé si mon opération était grave, j’ai répondu non. J’avais l’impression d’être franche et de mentir à la fois. Non ce n’est pas grave, mais c’est dramatique. Mais c’est mon choix. Certes un choix de merde du genre tu préfères avoir des bras en coton ou des jambes en mousse: ni l’un ni l’autre. Je refuse de continuer à subir, cette volonté de me faire opérer s’est imposée tout naturellement et ces 2 mois d’attente m’ont paru une éternité. Maintenant c’est fait et je suis soulagée. Je me sens bien. J’ai mal physiquement, normal j’étais au bloc il y a 8 heures, mais moralement je vais vraiment très bien. Je suppose que dans quelques jours ça va cogiter là-haut… ou pas.

Parfois, attendre, espérer est pire qu’être sûre. Je peux avancer au lieu de stagner.

Aujourd’hui une page se tourne, et c’est moi qui vais écrire la suite du livre.

Publicités