6 mois après le dernier article

Rien de foufou, la vie suit son cours, côtoyer des enfants, des bébés, des nouveaux-nés ne me fait rien de spécial. Je suis même devenue sans le chercher, une « experte » de la prise de sang chez les tout-petits, de façon complètement innée. Les mamans sont surprises car vu mon comportement avec leur bambin elles sont persuadées que j’ai des enfants. Alors quand je leur réponds que non, elles sont tout étonnées. Ça me plaît. D’ailleurs pourquoi faudrait-il avoir eu des enfants pour bien les prendre en charge? Le fait que je n’en ai pas m’aide peut-être à prendre la distance nécessaire à la bonne exécution du soin (ça ne me stresse pas). Je n’imagine pas que ça pourrait être mon enfant, je ne fais aucun transfert. Et pourtant je suis très douce, je leur explique le soin dans les détails, avec les mots qu’il faut. Et puis il y a le petit cadeau à la fin que je donne aux petits enfants courageux 🎈 (tous donc 😉).

J’ai toujours une larme à l’œil quand ça parle PMA, pas plus tard que ce midi, c’était l’épisode de Friends dans lequel Monica et Chandler apprennent leur incompatibilité qui les empêche d’avoir un enfant.

Je ne suis pas retournée faire d’examen gynécologique depuis mes déboires postopératoires de fin 2017. Rien que d’imaginer un médecin farfouiller ça me dégoûte, j’en ai assez. Je devrais pourtant car le chirurgien m’avait dit qu’il fallait quand même surveiller les ovaires, on ne sait jamais. Pas envie (et la flemme de faire 600km aller-retour pour ça).

Voilà les dernières nouvelles pour celles qui sont encore abonnées, bisous à vous et prenez soin de vous surtout.

7 commentaires

  1. Je suis heureuse de lire de tes nouvelles, Mimi. Tu sembles avoir trouvé la paix et quelle belle revanche que d’être devenue l’infirmière experte des tout petits !
    Moi j aimerais bien en savoir plus sur ce bout du monde où tu vis 😉
    Pour ton examen gynéco, je pense que tu as écouté ton intuition et que tu n’en as sûrement pas besoin. Plein de bisous .

  2. C est normal que tu aies pris de la distance avec tout ca , et tant mieux , sinon , ça serait vraiment douloureux …contente que tu donnes quelques nouvelles

    1. D’autant que certains qui sont pourtant parents s’y prennent très mal 😉
      En tout cas bravo pour cette vie auprès des petits des autres et pour exercer un métier ô combien indispensable !

  3. C’est pas parce qu’on a pas d’enfants qu’on s’y prend mal avec eux. Moi je dirais qu’on a un peu plus de patience par rapport aux autres car le soir, on est au calme et on prend le temps qu’il faut pour soi.

Vous pouvez participer!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s