acceptation

Comment déprimer dans la bonne humeur (GIF inside!)

Tout d’abord je tiens à vous remercier toutes (et tout- je ne sais pas quel Icsi a répondu) pour vos gentils messages qui ont suivi mon dernier post. Je n’ai pas eu la force ni la volonté de vous répondre individuellement et je m’en excuse. J’ai bien pleuré, tellement que je suis allée voir mon médecin au lieu d’aller travailler, pour la première fois de ma vie. Tellement que lorsque mon tour de consulter est venu, il a été obligé de venir me chercher dans les toilettes car j’étais en proie à une crise de larmes, de celles qui ne veulent pas s’arrêter qu’importe l’effort que vous fassiez pour faire cesser le torrent.

tumblr_nls33cq2j91s8pd5uo1_250

tumblr_nb56woNLgr1tkj1ddo1_500

Tant qu’il y a des embryons il y a de l’espoir. Il y a 9 mois (avouez que c’est risible n’est-ce pas?), j’en avais 6. Je n’en ai plus aucun aujourd’hui.

tumblr_npzwdxB9cP1s8pd5uo1_250

Tous, envolés. Enfin, tombés pour être exacte. 4 échecs de transfert. Comme quoi quand Dr FIV dit une chance sur 4, c’est vraiment un baltringue.

tumblr_nmg1k3fHIN1s8pd5uo1_500

La chance sur 15, je ne l’ai même pas.

tumblr_nuk9x29uFS1tm0lv8o1_400

Je n’ai plus envie de continuer. Ma vie est en train de changer, à commencer par ma couleur de cheveux (l’autre me plaisait beaucoup, mais bon sang ça fait du bien)(je suis encore plus canon).

tumblr_nrwpb60rDs1tezjkso1_400

Ma vie professionnelle va changer aussi, et autre chose de très important mais dont je ne peux pas vous parler pour l’instant. Je vous en parlerai quand le moment sera venu.

tumblr_nny6urgmNj1s5eylpo1_400

Il faut croire que tomber enceinte (je ne dis plus avoir un enfant) ne fait pas partie de l’équation.

A toutes celles qui ont fait une fausse couche, d’avance ne m’en voulez pas de ce que je vais dire, je ne parle qu’avec ce que je connais moi. Mais mardi, j’étais prête à voir un positif, quitte à ce que le taux dégringole 48h après. Ce que j’aurais voulu, c’est au moins être enceinte, même si ce n’était pour durer que 2 jours. Le croire du moins. J’aurais voulu avoir de l’espoir pour la suite. Me dire, Mimi, c’est arrivé une fois, ça peut recommencer, quand ça marche une fois, ça remarche forcément, ça peut et ça va marcher!

tumblr_niqytlg8S81s8pd5uo1_250

Malheureusement je ne peux que constater que mon corps imparfait n’est pas capable de faire quoi que ce soit avec des embryons parfaits transférés dans un utérus parfait.

tumblr_niqytlg8S81s8pd5uo2_250

C’est trop de deuils à faire pour moi tous ces échecs, mon moral a du mal à tenir le coup. Je n’ai pas envie de passer mon temps à être mal.

tumblr_nmhzi1PT761s8pd5uo1_500

Alors quand je me dis qu’il me reste 3 FIV avec encore certainement plein d’embryons potentiels, j’y vois autant de crises de larmes, autant de dégoût, autant d’amertume envers toutes celles qui y arrivent. Et je n’ai pas envie de ressentir tout cela.

tumblr_ntj5duYezE1s8pd5uo1_500

Ca va être long de donner un autre sens à sa vie. Je m’imaginais transmettre des choses à quelqu’un, je ne laisserai rien, ni matériel ni spirituel. Alors autant en profiter à fond tant que je suis là. A commencer par une méga cornet délice composé de trois boules énormes, de chantilly à gogo sur laquelle coule du chocolat liquide parsemé d’éclats de noisettes grillées. Voilà le genre de plaisirs qui constitueront ma vie. Oh c’est pas grand-chose mais vu qu’on peut pas en demander plus, on va s’en contenter!

tumblr_mlici4Xxob1snlb7qo1_500

Publicités

Le trésor

Aujourd’hui j’ai :

– perfusé une patiente avec de l »eau-qui-guérit » (c’est comme ça qu’elle nomme sa chimio)

– enclenché l’alarme pour la piqouze de Gonal de demain soir qui tombe en plein milieu de mon tour des malades

– appris la grossesse d’une collègue qui travaille dans mon service de façon ponctuelle (et de 4!)

– pensé à une amie qui m’était proche mais qui ne me donne plus de nouvelles depuis que dans sa vie ça va mieux (et que dans la mienne ça va moins bien)

– même pas râlé après les autres conducteurs en revenant du travail (c’est la première fois que ça m’arrive : ce soir apéro pour fêter ça)

– encore pleuré en repensant à une amie que j’ai eue hier au téléphone, cette amie dont le jeune mari meurt, parce que l’eau-qui-guérit ne le guérit plus (et je me suis dit que je préférais largement ma situation d’infertile à la sienne)

Et vous sinon, vous avez fait quoi aujourd’hui?

 

Je voudrais tellement vous dire ce que mon amie m’a dit hier au téléphone, ses paroles sont si incroyables quant à sa vision de la vie, sa sagesse, son acceptation de la fatalité. Elle me racontait ce qui s’était passé ces deux derniers mois, comme elle me raconterait un film, et moi je me retenais de ne pas pleurer. Parce que ce qu’elle me disait était terrible, parce que je me mettais à sa place, parce qu’elle me racontait ça sans voix chevrotante… Elle me dit simplement que oui c’est injuste, mais que c’est la vie, c’est comme ça. Je ne sais pas comment elle fait.

Je voudrais tellement vous dire tout ce qu’elle m’a dit, mais j’ai l’impression qu’elle m’a donné un peu du trésor qui lui appartient, comme un secret, et que ce serait lui faire du tort que de dévoiler son secret, même si vous ne la connaissez pas. Le pire c’est que ce petit bout de trésor, je le vois briller, je sais l’importance qu’il a, je sais qu’il peut changer la vie, mais je ne sais pas quoi en faire ;rien que le fait de pleurer en pensant à sa situation alors qu’elle ne pleure pas en m’en parlant ça prouve bien que je ne sais pas quoi en faire. Je n’arrive pas à être apaisée comme elle l’est. Je ne sais pas comment elle fait. Je l’admire comme j’ai rarement admiré une personne.