décongélation

FIV1 TEC1: veille du transfert parfait

Vendredi était le RDV de contrôle avec Dr FIV. Aucune surprise si je vous dis que j’ai un endomètre de compèt, le triple feuillet, qui fait 11mm à J12, bla-bla-bla, la routine quoi… Oui je sais, j’ai l’air désabusé mais je voudrais savoir où est ma chance là-dedans. C’est comme si je faisais zéro faute au code, que je conduisais sans commettre aucune erreur, et qu’on ne me donnait pas mon permis.

« Tout est parfaitement normal. »

Oh oui je sais, tout est toujours parfaitement normal et tout merde toujours parfaitement bien à chaque fois.

« Y’a pas de raison que ça ne marche pas ».

Ce que ça peut m’énerver. Eh ben que ça marche alors si y’a pas de raison bordel!

Bon, mais j’ai quand même pu caser à Dr FIV que le provames j’en avais ras la casquette, ce à quoi il a répondu « Ne vous inquiétez pas, vous allez prendre l’utrogestan à partir de dimanche matin et dès le soir vous n’aurez plus trop d’effets secondaires car ça va contrebalancer l’estradiol ».
Ah ouais tiens, c’est vrai. Sauf qu’il faut toujours que je fasse gaffe à pas trop manger.

Et si l’embryon ne survit pas à la décongélation, ne me dites pas que j’aurai suivi ce traitement pour rien?
« Non, on décongèlera un autre embryon vu que vous en avez. Mais dans 95% des cas ils résistent. »
LOL j’ai envie de dire, et ils sont où, et ils sont où, et ils sont où les 5% lalalalalala lalalalalalaa.
« Ayez confiance, la biologiste est drastique, elle ne congèle que les meilleurs. 35% seulement des embryons. »

Et moi elle a tout congelé. Parfaitement parfaits ces embryons.

Je suis les traitements tel un robot, j’avale, par le haut, par le bas, sans réfléchir.
Le TEC parfait c’est demain.

ice-263823_640