provames

FIV1 TEC2: on prend pas les mêmes mais on recommence

Je n’ai pas eu la force nécessaire pour répondre à vos derniers commentaires. Je m’en veux parce que moi-même j’aime pas trop quand on ne prend pas la peine de me répondre. Mais en parlant de peine, sur le coup celle-ci était trop grande, je n’avais qu’un peu d’énergie pour vous lire, et prendre vos câlins et vos bisous et votre compassion. Vous m’êtes tellement précieux toutes et tous. Sans vous, je sais que je ne pourrais pas supporter tout ça. Vous qui comprenez et savez mieux que quiconque, hélas, trouver les mots qui soulagent. Alors merci, merci du fond du cœur. Après la séquence émotions, des nouvelles bien fraîches:

J’ai eu RDV avec Dr FIV vendredi après-midi (vive le travail de nuit qui libère les journées -mais fatigue d’autant plus que je ne dors pas donc), heureusement car c’était mon J1! Il m’a dit de réfléchir à la possibilité de transférer 2 embryons (pour ceux qui ont décroché en cours de route, il en reste 4 au congélo). Mon chéri est terrifié à cette idée, il se dit qu’avec notre bol les 2 vont s’accrocher. Oui je sais que pour beaucoup des jumeaux c’est le rêve, mais pour nous qui sommes déjà à un âge avancé, c’est pas forcément notre idéal (surtout que rappelons-le, pour ceux qui ont décroché en cours de route -je trouve qu’il y en a beaucoup qui décrochent dites donc, mon chéri ne veut un enfant que parce que moi je le veux). Mais bon, entre 2 ou zéro mon choix est fait.
On change un peu le traitement cette fois: introduction de l’aspegic nourrissons (à la fin des « supernanny »)(ah oui, j’ai décidé de renommer les ragnagnas en « supernanny » car c’est bien connu que c’est elle qui fait les règles)(on se marre bien à la maison).
Ah! Et sinon j’ai fait un bilan sanguin (ça devait me manquer): je suis bel et bien anémiée, du coup tardyferon pendant 2 mois (on n’est plus à un cacheton près).
La prise de provames sera un peu plus longue (ouaiiiiiiiis! Vive la diète! Et les kilos en trop malgré la diète!!!) car Dr FIV prend des vacances et je ne le vois qu’à J18 pour l’écho. C’est encore mieux il paraît pour un TEC. Le transfert se ferait donc la semaine du 9 mars.
Recommencer un traitement tout de suite me stimule, j’ai l’impression que c’est toujours celui du mois dernier et qu’il n’y a pas eu de mauvaise nouvelle mardi. Genre la fille qui ne refoule pas du tout, non non.
D’ailleurs en parlant de ça (z’avez vu comme je suis forte en transitions?!), je vois la psy PMA ce mardi qui vient. Je sais pas trop pourquoi je l’ai appelée, mais au moins on saura si c’est dans la tête ou dans l’utérus.

FIV1 TEC1: veille du transfert parfait

Vendredi était le RDV de contrôle avec Dr FIV. Aucune surprise si je vous dis que j’ai un endomètre de compèt, le triple feuillet, qui fait 11mm à J12, bla-bla-bla, la routine quoi… Oui je sais, j’ai l’air désabusé mais je voudrais savoir où est ma chance là-dedans. C’est comme si je faisais zéro faute au code, que je conduisais sans commettre aucune erreur, et qu’on ne me donnait pas mon permis.

« Tout est parfaitement normal. »

Oh oui je sais, tout est toujours parfaitement normal et tout merde toujours parfaitement bien à chaque fois.

« Y’a pas de raison que ça ne marche pas ».

Ce que ça peut m’énerver. Eh ben que ça marche alors si y’a pas de raison bordel!

Bon, mais j’ai quand même pu caser à Dr FIV que le provames j’en avais ras la casquette, ce à quoi il a répondu « Ne vous inquiétez pas, vous allez prendre l’utrogestan à partir de dimanche matin et dès le soir vous n’aurez plus trop d’effets secondaires car ça va contrebalancer l’estradiol ».
Ah ouais tiens, c’est vrai. Sauf qu’il faut toujours que je fasse gaffe à pas trop manger.

Et si l’embryon ne survit pas à la décongélation, ne me dites pas que j’aurai suivi ce traitement pour rien?
« Non, on décongèlera un autre embryon vu que vous en avez. Mais dans 95% des cas ils résistent. »
LOL j’ai envie de dire, et ils sont où, et ils sont où, et ils sont où les 5% lalalalalala lalalalalalaa.
« Ayez confiance, la biologiste est drastique, elle ne congèle que les meilleurs. 35% seulement des embryons. »

Et moi elle a tout congelé. Parfaitement parfaits ces embryons.

Je suis les traitements tel un robot, j’avale, par le haut, par le bas, sans réfléchir.
Le TEC parfait c’est demain.

ice-263823_640

Ce que Provames m’a fait +EDIT

Dans la série pharmacociné-mimi-tique, après l’article sur le clomid (ici), voilà ma vision de ce putain de merveilleux médicament de chiotte de merde qu’est le provames.

Alors déjà, des règles abondantes. Ceci dit, j’ai de la chance pour cette deuxième fois que j’en prends car je n’ai dû perdre qu’un demi-litre (de la gnognote donc).

Ensuite, vive la déprime! Ahhhh, voir la vie en noir, se retenir de pleurer toutes les deux secondes… Un régal!

Ensuite, oh mais que vois-je là? C’est bien pratique dites donc! Eh oui, provames est formidable: comme vous voyez tout en noir, il se charge de vous fournir quelques magnifiques spots. Sur la tronche. C’est bien pratique vous me direz.

Poursuivons notre aventure par les 500 grammes quotidiens. Qui s’ajoutent au chiffre de la veille sur la balance. Mais là au moins et c’est ça qui est fort, tu déprimes encore plus ok, MAIS tu sais pourquoi. Et c’est ça qui est vachement bien.

Et enfin last but not least, si jamais tu réussis pas à faire un gamin, t’inquiète, tu repars pas les mains vides. Un cancer de l’utérus ou du sein comme lot de consolation, ce serait pas génial ça? Moi je dis, provames c’est le kiff.

EDIT:

Suite à une vague déferlante de demandes (en fait y’avait que La Chouette), il me faut ajouter des effets secondaires auxquels j’ai pensé une fois l’article publié….

Donc:

La fatigue, ahhhhh cette fatigue qui était déjà présente avec les autres traitements pour la FIV, je l’avais oubliée! Trop habituée à être déglinguée à 21h. Et à avoir besoin d’au minimum 8 heures de sommeil (minimum j’ai dit).

Et aussi, hum hum, comment dire… Ce qui est bien avec provames, c’est que si avant t’avais besoin d’un peu de lubrifiant pour tes rapports intimes, là tu peux laisser tomber! Onzième commandement : du blanc d’oeuf cru à gogo tu verras et sentiras couler entre tes jambes! Sauf que t’as pas plus envie que ça de sauter sur ton chéri (ben oui t’as trop sommeil). Et pourtant il faudrait en profiter car d’ici quelques jours tu auras droit à l’utrogestan qui mettra un terme à toutes tes folies sexuelles!

IMG_5883

Faut-il que je vous dise…

Que j’ai repris le taf hier et que je suis déjà crevée (je me demande si je ne manque pas de fer : équation thé + ragnagnas très hémorragiques?)
Que j’ai commencé le Provames hier (oui, J1 timide s’est pointé)
Que quand j’ai parlé de mes embryons congelés à une collègue-amie tout à l’heure, j’ai été horrifiée de m’entendre dire que j’en avais 5 au congélo (genre je parle de steaks hachés)
Que je suis du genre tout blanc ou tout noir, je n’ai que peu de nuances hélas, alors pour me protéger d’une nouvelle déception je fais en sorte de n’avoir aucun espoir
Que je ne pense pas au transfert ni même à la décongélation, ni à rien de tout ça, j’essaie seulement de ne pas oublier un des 3 comprimés à avaler chaque jour (6/14/22 – dédicace au corps soignant)
Que je me sens aussi froide que mes embryons et j’ai peur de décongeler (oui dit comme ça, ça a l’air bizarre)
Que j’ai envie de pleurer à chaque instant depuis hier (règles??Provames??)(décongélation en cours?)
Que quand je lis vos bonnes nouvelles j’ai la conviction que ça ne m’arrivera jamais à moi (mais que j’irai malgré tout jusqu’au bout) (et que je suis très contente pour vous)
Que j’ai comme l’impression d’être devenue pessimiste, moi qui au pire ai pu n’être parfois que fataliste
Signé: Mimi qui, on pourrait croire, déprime quelque peu. Nan mais ce doit être hormonal. C’est dans la tête tout ça. Ou alors c’est ce temps pourri.
Bon je vous laisse je vais aller pleurer en cachette. Putain mais noooooon je peux même pas, j’ai pas mis du mascara waterproof ce matin! Bon allez je m’en fous je dirai que j’avais une poussière dans l’œil.

Ce que Provames m’a fait

Enfin du moins il me semble.
Mes ragnagnas ont toujours été abondantes et cailloteuses.
Genre obligation de changer le tampax orange super plus toutes les 2/3 heures environ.
Comme je vous l’ai dit, J1 est arrivé vendredi soir. Disons que c’étaient les prémisses. J’ai donc commencé le Provames comme me l’avait indiqué dr FIV (heureusement que je lui avais demandé ce qu’il voulait dire par J1).
Provames que j’ai pris jusqu’à lundi soir soit pendant 4 jours. Mes vraies ragnagnas sont arrivées lundi après-midi. Et alors depuis, je crois que les actions de tampax sont montées en flèche les amis. Je dois en changer toutes les 45 minutes, avec une double protection de type serviette hygiénique parce qu’au boulot, je ne peux pas m’absenter aussi souvent. Et il y a de sacrées fuites si je change au bout d’une heure. J’ai mis la cup, elle a tenu 2 heures sans fuite, après c’était foutu.
J’ai donc fait un rapide calcul:
Cup= 30ml=2h
Tampon=15ml=1h (soyons large)
Sur 48h ça nous fait quoi?
Bravo, 720ml, c’est bien ça.
Je me disais bien aussi que j’avais quand même pas mal d’étourdissements et je comprends maintenant pourquoi tous mes collègues me trouvaient pâlotte.
Allez, espérons qu’elles se terminent bientôt sinon il va falloir me transfuser je crois.