ragnagnas

Espoir, sors de ce corps!

[Petite parenthèse : ce 28 juin, ma tante m’a offert un livre; le livre éponyme du reportage dont je vous ai parlé ici. Etrange coïncidence de date n’est-ce pas?]

Hier, j’étais sur l’autoroute avec mon chéri, de retour d’un week-end en famille. J’ai branché le lecteur MP3 sur l’allume-cigare, et comme le son déconnait, j’ai changé de station radio. Et là paf, le fusible a sauté. Pas de musique pendant 4 heures, ça va être chaud (oui parce que c’est pas drôle que si ces désagréments arrivent au terme du voyage, c’est mieux quand ça arrive au bout de 30 kilomètres).

Dix minutes après, il m’arrive quelque chose d’inhabituel. Mon coeur fait un bond, pendant un dixième de seconde j’ai l’impression qu’il s’est arrêté, mais non, il se met en tachycardie (ça m’arrive fréquemment). Ma tête se met à tourner, je vois un voile noir, ça tourne vraiment beaucoup, je vais tomber dans les pommes. Mais je ne dis rien parce que j’ai le coeur qui bat trop vite. Et puis j’ai pas envie de faire flipper mon chéri qui conduit. Et puis pourquoi je tomberais dans les pommes alors que j’ai bien déjeûné, que je suis tranquillement installée dans mon siège passager?

Une fois que c’est un peu passé, je commence à dire à expliquer à mon chéri mon malaise, et voilà pas qu’il me dit qu’au même moment, lui s’est mis à avoir des bouffées de chaleur, une envie de vomir, la tête qui tourne aussi. Et qu’il ne m’a rien dit sur le moment pour ne pas me faire flipper non plus (vive la communication au sein du couple).

Alors soit le fusible a dégagé une substance bizarre, soit on a traversé une zone où un produit a été répandu, je ne sais pas. Ou alors on est passé dans un champ magnétique, ou la quatrième dimension, ça restera un mystère à vie.

Tout ça pour vous dire que c’est la première fois que ça m’arrivait, que demain je devrais avoir mes ragnagnas et que ça faisait des mois que ça ne m’était pas arrivé d’espérer que peut-être cette fois, sur un malentendu avec DNLP… Ahhhh mais non mais pourquoi je me mets à espérer quelque chose maintenant, je scrute le papier toilette, je soupèse ma poitrine, je fais n’importe quoi. J’ai pas eu de syndrome prémenstruel (bon il faut dire aussi que ça fait un mois que je suis chiante avec ce Clomid de malheur).

Vous vous dites qu’il n’y a pas de chance que je sois enceinte vu que je n’étais pas censée faire de cochoncetés ce mois-ci. Oui, en théorie oui. Mais j’en ai fait un peu. Une fois ça compte? De toutes façons vous allez pas me dire, ça fait un an et demi que j’essaie et il ne se passe rien, il va quand même pas se passer quelque chose lors d’une petite incartade!?

Mais mon esprit s’emballe un peu, j’en ai tellement envie.

Je crois que je refais une poussée d’espoirite aigüe.

Publicités