traitement tec

FIV1 TEC1: veille du transfert parfait

Vendredi était le RDV de contrôle avec Dr FIV. Aucune surprise si je vous dis que j’ai un endomètre de compèt, le triple feuillet, qui fait 11mm à J12, bla-bla-bla, la routine quoi… Oui je sais, j’ai l’air désabusé mais je voudrais savoir où est ma chance là-dedans. C’est comme si je faisais zéro faute au code, que je conduisais sans commettre aucune erreur, et qu’on ne me donnait pas mon permis.

« Tout est parfaitement normal. »

Oh oui je sais, tout est toujours parfaitement normal et tout merde toujours parfaitement bien à chaque fois.

« Y’a pas de raison que ça ne marche pas ».

Ce que ça peut m’énerver. Eh ben que ça marche alors si y’a pas de raison bordel!

Bon, mais j’ai quand même pu caser à Dr FIV que le provames j’en avais ras la casquette, ce à quoi il a répondu « Ne vous inquiétez pas, vous allez prendre l’utrogestan à partir de dimanche matin et dès le soir vous n’aurez plus trop d’effets secondaires car ça va contrebalancer l’estradiol ».
Ah ouais tiens, c’est vrai. Sauf qu’il faut toujours que je fasse gaffe à pas trop manger.

Et si l’embryon ne survit pas à la décongélation, ne me dites pas que j’aurai suivi ce traitement pour rien?
« Non, on décongèlera un autre embryon vu que vous en avez. Mais dans 95% des cas ils résistent. »
LOL j’ai envie de dire, et ils sont où, et ils sont où, et ils sont où les 5% lalalalalala lalalalalalaa.
« Ayez confiance, la biologiste est drastique, elle ne congèle que les meilleurs. 35% seulement des embryons. »

Et moi elle a tout congelé. Parfaitement parfaits ces embryons.

Je suis les traitements tel un robot, j’avale, par le haut, par le bas, sans réfléchir.
Le TEC parfait c’est demain.

ice-263823_640

Faut-il que je vous dise…

Que j’ai repris le taf hier et que je suis déjà crevée (je me demande si je ne manque pas de fer : équation thé + ragnagnas très hémorragiques?)
Que j’ai commencé le Provames hier (oui, J1 timide s’est pointé)
Que quand j’ai parlé de mes embryons congelés à une collègue-amie tout à l’heure, j’ai été horrifiée de m’entendre dire que j’en avais 5 au congélo (genre je parle de steaks hachés)
Que je suis du genre tout blanc ou tout noir, je n’ai que peu de nuances hélas, alors pour me protéger d’une nouvelle déception je fais en sorte de n’avoir aucun espoir
Que je ne pense pas au transfert ni même à la décongélation, ni à rien de tout ça, j’essaie seulement de ne pas oublier un des 3 comprimés à avaler chaque jour (6/14/22 – dédicace au corps soignant)
Que je me sens aussi froide que mes embryons et j’ai peur de décongeler (oui dit comme ça, ça a l’air bizarre)
Que j’ai envie de pleurer à chaque instant depuis hier (règles??Provames??)(décongélation en cours?)
Que quand je lis vos bonnes nouvelles j’ai la conviction que ça ne m’arrivera jamais à moi (mais que j’irai malgré tout jusqu’au bout) (et que je suis très contente pour vous)
Que j’ai comme l’impression d’être devenue pessimiste, moi qui au pire ai pu n’être parfois que fataliste
Signé: Mimi qui, on pourrait croire, déprime quelque peu. Nan mais ce doit être hormonal. C’est dans la tête tout ça. Ou alors c’est ce temps pourri.
Bon je vous laisse je vais aller pleurer en cachette. Putain mais noooooon je peux même pas, j’ai pas mis du mascara waterproof ce matin! Bon allez je m’en fous je dirai que j’avais une poussière dans l’œil.