Mois: janvier 2018

La vie après

Deux mois après la première intervention et après examen interne, le chirurgien m’a autorisée à vivre normalement.

J’appréhendais la reprise des rapports, et finalement tout s’est bien passé. Et même très bien si vous voyez ce que je veux dire…

Je m’étais documentée et avais lu que les études ont montré qu’un tiers des femmes ayant eu une hystérectomie ont les mêmes sensations qu’avant, un tiers pour qui c’est moins bien et un tiers pour qui c’est mieux. Et qui c’est qui pour une fois est du bon côté des statistiques?? C’est bibi!!!

Dire que je ne m’étais jamais posée la question des douleurs pendant les rapports, depuis toujours. Je pensais que c’était normal. Ne plus les ressentir du tout du tout, c’est génial et inattendu.

L’autre truc sympa, c’est que je peux me permettre d’être chiante quand je veux: j’invoque le syndrome prémenstruel qui est invérifiable et hop ça passe comme une lettre à la poste!

Une copine a amené son bébé de 6 mois à la maison. Je l’ai tenu dans les bras pendant une demie heure et ça ne m’a rien fait, pas de pincement au cœur, pas de regret ni de remords d’ailleurs. Juste le plaisir de partager un moment rigolo avec ce petit être.

Je ne vous dis pas que tout est rose et que je vis entourée de licornes et de bisounours. Je suis heureuse mais pas complètement et je ne sais pas si je serai à nouveau comblée, un jour, comme lorsque j’étais heureuse avant de savoir que je n’aurais jamais d’enfant. Comme lorsque tout était encore possible. J’ai l’impression que ça n’arrivera plus et c’est ça qui me rend triste parfois.

J’ai retrouvé des choses que j’avais écrites avant, quand j’étais plutôt désespérée, bien que je ne les éprouve plus, j’aimerais les partager avec vous dans un prochain article, puisqu’elles ont fait partie de mon histoire.

Publicités