Mois: septembre 2015

Comment déprimer dans la bonne humeur (GIF inside!)

Tout d’abord je tiens à vous remercier toutes (et tout- je ne sais pas quel Icsi a répondu) pour vos gentils messages qui ont suivi mon dernier post. Je n’ai pas eu la force ni la volonté de vous répondre individuellement et je m’en excuse. J’ai bien pleuré, tellement que je suis allée voir mon médecin au lieu d’aller travailler, pour la première fois de ma vie. Tellement que lorsque mon tour de consulter est venu, il a été obligé de venir me chercher dans les toilettes car j’étais en proie à une crise de larmes, de celles qui ne veulent pas s’arrêter qu’importe l’effort que vous fassiez pour faire cesser le torrent.

tumblr_nls33cq2j91s8pd5uo1_250

tumblr_nb56woNLgr1tkj1ddo1_500

Tant qu’il y a des embryons il y a de l’espoir. Il y a 9 mois (avouez que c’est risible n’est-ce pas?), j’en avais 6. Je n’en ai plus aucun aujourd’hui.

tumblr_npzwdxB9cP1s8pd5uo1_250

Tous, envolés. Enfin, tombés pour être exacte. 4 échecs de transfert. Comme quoi quand Dr FIV dit une chance sur 4, c’est vraiment un baltringue.

tumblr_nmg1k3fHIN1s8pd5uo1_500

La chance sur 15, je ne l’ai même pas.

tumblr_nuk9x29uFS1tm0lv8o1_400

Je n’ai plus envie de continuer. Ma vie est en train de changer, à commencer par ma couleur de cheveux (l’autre me plaisait beaucoup, mais bon sang ça fait du bien)(je suis encore plus canon).

tumblr_nrwpb60rDs1tezjkso1_400

Ma vie professionnelle va changer aussi, et autre chose de très important mais dont je ne peux pas vous parler pour l’instant. Je vous en parlerai quand le moment sera venu.

tumblr_nny6urgmNj1s5eylpo1_400

Il faut croire que tomber enceinte (je ne dis plus avoir un enfant) ne fait pas partie de l’équation.

A toutes celles qui ont fait une fausse couche, d’avance ne m’en voulez pas de ce que je vais dire, je ne parle qu’avec ce que je connais moi. Mais mardi, j’étais prête à voir un positif, quitte à ce que le taux dégringole 48h après. Ce que j’aurais voulu, c’est au moins être enceinte, même si ce n’était pour durer que 2 jours. Le croire du moins. J’aurais voulu avoir de l’espoir pour la suite. Me dire, Mimi, c’est arrivé une fois, ça peut recommencer, quand ça marche une fois, ça remarche forcément, ça peut et ça va marcher!

tumblr_niqytlg8S81s8pd5uo1_250

Malheureusement je ne peux que constater que mon corps imparfait n’est pas capable de faire quoi que ce soit avec des embryons parfaits transférés dans un utérus parfait.

tumblr_niqytlg8S81s8pd5uo2_250

C’est trop de deuils à faire pour moi tous ces échecs, mon moral a du mal à tenir le coup. Je n’ai pas envie de passer mon temps à être mal.

tumblr_nmhzi1PT761s8pd5uo1_500

Alors quand je me dis qu’il me reste 3 FIV avec encore certainement plein d’embryons potentiels, j’y vois autant de crises de larmes, autant de dégoût, autant d’amertume envers toutes celles qui y arrivent. Et je n’ai pas envie de ressentir tout cela.

tumblr_ntj5duYezE1s8pd5uo1_500

Ca va être long de donner un autre sens à sa vie. Je m’imaginais transmettre des choses à quelqu’un, je ne laisserai rien, ni matériel ni spirituel. Alors autant en profiter à fond tant que je suis là. A commencer par une méga cornet délice composé de trois boules énormes, de chantilly à gogo sur laquelle coule du chocolat liquide parsemé d’éclats de noisettes grillées. Voilà le genre de plaisirs qui constitueront ma vie. Oh c’est pas grand-chose mais vu qu’on peut pas en demander plus, on va s’en contenter!

tumblr_mlici4Xxob1snlb7qo1_500

Publicités

Le jour où tout a changé 

Je savais que cette fois ça allait être différent. J’ai fait exprès de ne rien faire comme les fois précédentes. C’est d’ailleurs pour cette raison également que je n’ai pas écrit ces derniers temps. 
Je suis allée voir un magnétiseur en juillet. J’ai fait le traitement pour le TEC pendant mes vacances, fin août. J’ai d’ailleurs passé d’excellents vacances hormis la semaine de provames seul où j’ai enchainé crises de larmes et kilos supplémentaires. Finalement ça a du bon la progestérone, ça salit les culottes mais au moins ça rééquilibre tous ces œstrogènes.

 J’ai fait le TEC un jour où j’étais censée travailler, de jour, et ai eu 3 jours d’arrêt pendant lesquels je me suis bien reposée. Lors du transfert des embryons, l’un d’eux a voulu esquiver, du coup rebelote. On a bien rigolé avec mon chéri, qui tenait la sonde pour la première fois, la biologiste et Dr FIV.

J’étais incroyablement sereine. Je n’y pensais pas. Je ne stressais même pas, les quinze jours sont passés très vite. Je ne me suis pas dit que ça allait encore rater, je ne me suis pas convaincue d’y croire. Non, j’étais tout simplement bien et je sentais intimement que cette fois serait la bonne. J’ai eu des douleurs au ventre quelques jours après le transfert. J’ai googlisé à partir de J9, parce que j’avais des symptomes étranges et inconnus jusqu’alors tels que vertiges, pointes dans le bas ventre…

Aujourd’hui j’ai fait la prise de sang.
J’aurais tellement voulu voir 2 chiffres, ne serait-ce qu’une fois dans ma vie. Juste pour y croire un instant, même si c’était éphémère, savoir ce que ça fait.

Aujourd’hui je réalise que je ne serai jamais maman, et qu’après moi, bah y’aura rien. Comme ces patients vieux, malades et sans enfants qui me font tellement de peine. Voilà, je finirai comme eux. Seule.

Parce que j’ai déjà passé trop de temps à t’attendre et que la vie est trop courte pour la passer à me battre contre des moulins à vent. J’arrête, je rends les armes. Au propre comme au figuré. Le père Noël n’existe pas et les miracles ne sont pas pour moi.