examens

FIV1: la ponction d’ovocytes (en GIF)

Ce matin, après une bonne nuit de sommeil (j’ai dû dormir 2 heures en cumulant les micro sommeils, et l’homme n’a pas fermé l’oeil du tout), mon chéri et moi sommes partis pour la clinique. Ca c’est mon chéri:

anigif_enhanced-28450-1401912445-9

Parce que moi j’étais plutôt super calme et détendue :

carrie joint

Je ne suis tombée que sur des personnels soignants adorables… Et je n’ai jamais souffert!

fille clin doeil

10 ovocytes ont été ponctionnés:

sam proud

 

Pour le dépassement d’honoraires, ça fera 100 euros madame:

1253527972_money

J’imagine déjà docteur FIV en train de rentrer chez lui :

cash-money

Bon par contre ce soir, j’ai quand même mal au ventre, style bonnes douleurs de règles:

jess douleur ragnagna

 

Maintenant c’est parti pour l’attente de savoir ce que ça va donner le mix de gamètes:

jess rictus

 

Gros bisous à toutes celles qui ont pensé à moi ce matin!

biscoeur_008

 

Publicités

Les examens du matin ou vis ma vie de clodo + ÉDIT

J’ai trouvé une place dans la rue du labo ce matin. Il faisait encore nuit et il pleuvait des cordes.
La technicienne qui m’a piquée m’a bien fait flipper quand je l’ai vue tâter ma veine sans être sûre qu’il fallait piquer celle-là. Pour mémoire, j’ai un boulevard au pli du coude que tu peux même me piquer sans garrot. Et des deux côtés, ouais mon pote!
Donc là je suis revenue à ma voiture, coiffée comme un rat d’égout. J’ai baissé les pare-soleil et installé le truc en alu pour pas se brûler les doigts sur le volant l’été. Pas que le soleil soit revenu mais pour éviter que les passants me voient somnolant sur mon siège baissé, enroulée dans ma couverture. Voilà, j’attends maintenant l’heure de l’écho, le ventre qui gargouille parce que je n’ai pas eu le temps de manger. Du coup j’ai un peu la tête qui tourne vu que si vous avez bien suivi j’ai travaillé cette nuit.
Et me posant la question existentielle: à quel moment faut-il que j’enlève mon tampax? Nan parce que ça coule bien là!

IMG_5395.JPG
ÉDIT
Bon à 9h j’ai eu trop froid dans la voiture alors je me suis dit allons à la clinique demander le questionnaire pour le RDV anesth et puis patientons dans la salle d’attente de dr FIV en remplissant le formulaire (j’avais donc encore le tampax).
Eh bien figurez-vous que dr FIV m’a appelée à 9h30! Je lui ai dit qu’il fallait que j’aille aux toilettes avant (ablation du corps étranger); il a eu l’air agacé.
Mais quand je suis entrée dans son bureau en lui disant que c’étaient les ragnagnas, il s’est radouci. Il m’a bien rassurée pendant l’écho rapport à mon malaise ragnagnesque. Tout est parfait. Je commence le gonal dès ce soir avec 3 contrôles la semaine prochaine. Et pour finir l’examen, il m’a même proposé une protection hygiénique.

Mon hystéroscopie

Elle a eu lieu jute après la réunion pré FIV obligatoire. Obligatoire mais utile. On était une douzaine de couples. La psychologue nous a parlé, nous a dit vaguement ce par quoi on allait passer (je me suis déjà bien reconnue, mon chéri aussi, et ça fait du bien de l’entendre dire). Ensuite docteur FIV (qu’en fait on prononce « five » avec mon chéri) et la biologiste (celle qui avait fait mon Hunher).
Fin de la réunion à 13h, course au MacDo du coin pour être opérationnelle à 13h30 à l’accueil de la clinique pour la paperasse. 14h j’étais devant la secrétaire du docteur FIV, ce dernier m’attendait également.
Allez, on va au bloc!
QUEWAAAA??? (Poussée tensionnelle)
Non mais en fait c’était dans la salle des endoscopies, il y avait l’infirmière, et tout s’est déroulé nickel.
Dr FIV qui me parlait de choses et d’autres en préparant son matos pendant que l’infirmière relevait les étriers (je vous ai pas dit mais je suis plus grande que la moyenne nationale)(la moyenne nationale de Suède plutôt).
Il m’a tout montré ce qu’il allait me placer dans mon intérieur, m’a décrit ce qu’il allait me faire juste avant de me le faire, s’inquiétait régulièrement de savoir si j’avais mal.
Et on a regardé tous ensemble mon dedans. Magnifiquement lisse, vascularisé, rien qui dépasse, un utérus merveilleux.
En fait, ça fait juste des mini douleurs de règles quand il injecte le sérum physiologique, sans plus. J’avais prévu le coup en prenant du spasfon vingt minutes avant, mais je suis même pas sûre qu’il ait eu le temps de faire effet.
Bref, l’examen a duré moins de 10 minutes chrono.
Le prochain rendez-vous c’est dans 2 semaines tout pile, pour débuter le traitement. J’ai hâte. D’ici là j’espère que j’aurai digéré mon big mac qu’il m’a fallu engloutir en un temps record pour être à l’heure. Parce qu’au centre, la secrétaire rigole pas avec les horaires: à 13h54 elle me laissait un message vocal pour me dire que je n’étais pas encore là pour mon examen. J’ai pas répondu bien sûr, on m’a appris à ne pas parler la bouche pleine.

IMG_5332.PNG

# Défi GIF

Mon parcours n’en est qu’à ses débuts, mais il y a déjà de quoi dire…

 

Quand j’ai réalisé qu’un bébé couette serait impossible à avoir:

1 couette

Quand on m’a prescrit une hystérosalpingographie:

2 hystero

 

Quand j’ai dit à mon chéri qu’il devait faire un spermogramme:

3 spermo

Quand vu les résultats je lui ai dit qu’il devait faire une échographie:

4 echo

 

Et refaire un spermogramme:

collegue

Quand j’apprends la grossesse de collègue 1:

6 grossesse

Quand j’apprends la grossesse de collègue 2:

5 grossesse (3)

Quand j’ai 5 beaux follicules grâce au Clomid et que le poney est déconseillé:

8 clomid

 

Quand mon chéri croit que c’est possible de faire du poney alors que je suis sous Utrogestan:

utro

 

Quand mes ragnagnas arrivent après la stimulation avec Gonal:

7 c1

 

Quand j’apprends la grossesse de collègue 3:

9 grossesse (2)

Quand il m’arrive encore de croire qu’une grossesse naturelle est possible:

9 bis stim gonal

Quand je jongle avec les rendez-vous et mon planning:

12 j11 boulot

Quand mon chéri achète du PQ vert (du PQ vert, non mais allô quoi!):

13pq

Quand Dr FIV me laisse entendre que j’ai un problème:

14 rdv five

Quand Dr FIV laisse entendre à mon chéri qu’il n’a aucun problème:

16 spermo fiv

 

Quand j’apprends la grossesse de collègue 4:

11 j1

Quand ma deuxième stimulation avec Gonal vient de se terminer:

17 stim gànal

 

Quand je lis vos réponses à mon dernier post:

reponses fiv

 

 

Enfin et SURTOUT, quand on me dit de ne pas y penser parce que c’est dans la tête:

pas penser

Et merci pour toutes vos réponses à mes questions sur la FIV!

 

Le problème c’est qu’il n’y en a pas + EDIT

game-over

J’avais prévu de faire tout un roman de ma journée, vous raconter plein de trucs, résultat vous n’aurez rien de tout ça.

Je me suis pris une claquasse dans la figure ce soir.

Le problème? C’est qu’il n’y a pas de problème justement. Les dosages hormonaux de ce matin et l’écho de ce soir ont révélé très vite que cette première stimulation (qui sera peut-être la dernière du coup) a trop bien marché. Je suis au taquet pour tout. Et les follicules sont trop nombreux et matures, alors ne risquons rien, pas de déclenchement à l’Ovitrelle d’une part, et surtout pas de rapports pendant une semaine. Super les vacances. Je vais acheter un Scrabble tiens.

Je suis dégoûtée. La gynéco qui fait les échos, pendant que je faisais pipi (oui parce que je croyais qu’il fallait venir la vessie pleine en plus), a commencé à écrire mes renseignements sur un papier de datation. Euh… Hélas non, j’aimerais bien mais là c’est pour surveiller l’ovulation ma p’tite dame. Oh, alors ça va vous porter chance j’imagine, un lapsus pareil… Ouais, bah non on dirait pas.

En plus de ça, pas de glaire! Alors du coup ça remet tout en question, mon dossier va être présenté au staff le 7 juillet, parce qu’il serait maintenant question d’IAC peut-être…

Pffff, j’ai envie de crier (c’est fait), de pleurer (c’est fait aussi), de je ne sais pas quoi. Je suis mal. Oh et puis tiens, je repleure, là.

Pis faut encore que je me tape les effets secondaires du Clomid pendant 5 semaines encore.

Fais chier.


EDIT du lendemain matin : Hier soir entre deux crises de larmes, j’ai fait quelques recherches un peu plus poussées sur le Clomid (sur Morbidissimo -mais non je rigole). Il semble que ce médicament ait un effet négatif sur la glaire, ce qui pourrait expliquer qu’à mon rendez-vous il n’y en avait pas.

Du coup je me demande si la gynéco ne s’est pas carrément plantée en me filant ce traitement, parce que le Hühner était très positif, donc je vois pas pourquoi cette fois il n’y avait pas de glaire. Ceci dit, celle-ci dure très peu de temps chez moi, genre deux jours, alors elle va peut-être arriver aujourd’hui ou demain qui sait?

Non mais y’a un truc que je comprends pas : j’ovule normalement, le Hühner est concluant, les spermato sont pas top mais ça peut le faire. Question : pourquoi me stimuler alors? Non parce que 5 follicules de 20mm, c’est craignos… Je me dis allons-y carrément pour la FIV au lieu de se faire des noeuds au cerveau et aux ovaires! Hier j’étais dégoûtée, aujourd’hui je suis énervée (la faute au Clomid sûrement).

Mon test de Hühner

C’est donc après un week-end de garde qui n’a pas été de tout repos qu’hier soir, le plus tard possible, j’ai appelé mon chéri depuis la chambre « Youhou viens vite je commence à m’endormir!!! ». Pour un rapport plus que programmé afin de pouvoir faire ce fameux test de Hühner prévu ce matin  à 10 heures. Il fallait rester allongée 20 minutes après le rapport, je me suis endormie direct.

C’est UNE biologiste (youpi), humaine et fort sympathique (youpi bis) et très douce (youpiiiii ter) qui a pratiqué le test, ça a duré quoi, vingt secondes? Je n’ai absolument rien senti (sauf l’introduction du spéculum hein) et c’est tant mieux.

Je croyais aussi qu’il fallait attendre les analyses pendant plusieurs jours, en fait non, le résultat est immédiat.

Et dans mon cas, on va dire que les têtards ne se débrouillent pas trop mal dans la mare. Enfin, ils nagent (peut-être en rond qui sait, mais ils nagent). Donc, tout est normal quoi. Tout est normal mais y’a rien qui vient!

Voilà voilà, sachant que mes hormones sont normales elles aussi, on fait quoi maintenant?

J’ai rendez-vous le 28 avec ma gynéco mais je vais aller déposer tous ces résultats au cabinet demain, je ne peux pas attendre, je veux au moins qu’elle soit au courant (et peut-être si on peut avancer le rendez-vous…).

Le régime super glaire

Après avoir écumé les rayons de Carrefour à la recherche de l’eau bénite, après avoir ragé, après avoir expliqué à mon chéri que oui c’était super important que ce soit de la Célestins et pas de la St-Yorre non non c’est pas pareil, après s’être tapé les bouchons pour arriver à Auchan en travaux, avec rien en rayons si ce n’est environ huit tonnes du Saint-Graal…

J’ai enfin commencé à boire de la Vichy Célestins comme certaines me l’ont conseillé. Vous n’avez jamais bu la tasse en vacances? J’ai l’impression de me noyer à chaque gorgée. Oh bon sang, j’espère que ça marche ce truc parce que c’est carrément dégueu!

J’ai aussi acheté des gélules d’huile d’onagre.

Si ça n’améliore pas la glaire, au moins j’aurai bon teint avec tout ça.

Et il le faut car dans 3 jours j’attaque les hormones par voie orale. Au moment de me les prescrire, la gynéco m’avait demandé;

« – Vous avez de l’acné? Vous avez mal aux seins pendant le cycle? Vous avez des règles très douloureuses? »

Ben on dirait que non seulement je vais rajeunir du visage, mais je risque en plus de retrouver tous les désagréments de l’adolescence!

Ah, et sinon j’ai fait hier la prise de sang avec plein de dosages hormonaux, dont la prolactine (qu’il faut faire à J2).

J’arrive à l’ouverture, 7 heures.

« – Oh la la, mais pour la prolactine, vous êtes levée depuis combien de temps? »

J’ai regardé la dame, pour voir dans ses yeux s’il fallait être levée depuis 10 minutes ou 5 heures. Je n’y ai rien vu, la fourbe, elle a bien caché son jeu. Je n’ai rien pu inventer. J’ai attendu.

« – Parce qu’il faut être debout depuis 2 heures, hein, pour la prolactine!

– Je me suis levée à 6 heures.

– Et vous pouvez attendre un peu, là?

– Non, je pars travailler dès que j’ai fini (en vrai c’est faux, je partais en vadrouille avec mon chéri en Italie et on ne rigole pas avec le parmesan à la maison).

– Cathy, la dame ça fait 1h10 qu’elle est levée, c’est bon quand même?

Bah elle peut pas revenir samedi matin?

– Le problème c’est que samedi, je ne serai plus à J2…

– Ah bah oui, forcément… Bon alors on va vous la faire, on verra bien. Par contre il faut être très calme et détendue pour cet examen. »

Calme et détendue. Avant une prise de sang. Alors que j’étais à deux doigts de ne pas pouvoir me ravitailler en parmesan.

Qu’est-ce que les gens sont drôles parfois.

J’oubliais l’important, DNLP, toujours aussi p***, m’a donné mon J1 ce mardi, je vous laisse deviner ce que devient le Hünher à J12 ou 13 : samedi ou dimanche, paf, en plein dans ma garde! Mais bon, heureusement, au laboratoire il n’y avait pas de biologiste le samedi, donc je suis convoquée le lundi à 10h (J14). Bien sûr, j’étais du matin mais une collègue a bien voulu échanger son soir avec moi. Ouf!

La suite, c’est pas pour tout de suite

Je sors tout juste du rendez-vous-tant-attendu avec la gynéco, auquel j’étais allée avec tous les résultats des examens demandés.

Quelle naïve je fais, bêtement je m’étais dit « bon bah allez là, on y va, on enchaîne! ».

Il n’en sera rien pour l’instant.

Déjà, point positif : le dernier spermogramme n’est pas extraordinaire, mais rien ne semble s’opposer à une conception vu que chez moi tout est ok.

Mais.

Oui y’a un mais sinon ce serait trop simple. A l’échographie endovaginale il y a 6 mois (OMG que ça passe vite ça fout les jetons!), la gynéco avait remarqué que la glaire était pas tip top, genre pas assez abondante.

Donc vous savez quoi?

Me voilà en possession d’une ordonnance pour un test de Hünher, youpiiiii, un bilan hormonal encore, et des cachous à prendre pour améliorer cette glaire (bon sang mais y’a pas un autre mot pour nommer cette chose?? Je ne peux pas m’empêcher de penser à un glaviot, beuark!).

Enfin bref, des examens, encore et toujours.

Cette nouvelle gynéco (la collègue de ma gynéco de base), que je vais voir maintenant vu qu’apparemment c’est elle qui suit les femmes infertiles, me plaît plus que la première. Elle me dit:

« – Bon, déjà, c’est bien, rien ne s’oppose à une grossesse.

– Moui.

– Oui, enfin, ce qui serait bien c’est qu’il y ait grossesse justement. »

Voilàààààààààà, c’est tout à fait ça!

 

PS : ah, et pour les amoureuses des animaux (spéciale dédicace à Biquette), voilà en exclusivité à quoi ressemble mon nouveau bébé (oui bah on se contente d’autre chose dans ces cas-là, de toute évidence 3 chats ne nous suffisaient pas).

ImageImage

 

 

Spermogramme Acte 2

Je me suis faite discrète ces derniers temps, à cela plusieurs raisons.

Principalement, je n’avais rien de spécial à raconter, j’attendais.

Et ensuite, je travaille de nuit en ce moment, alors autant dire que je suis décalquée la plupart du temps et que je fais plutôt des activités qui bougent sinon je comate. C’est un mal pour un bien parce que du coup je me fais des challenges de fitness et ça marche pas mal du tout. Au moins ça m’occupe et ça me donne l’impression d’agir, de progresser.

Mais si je n’ai pas trop commenté, je vous lis toujours, souvent vers trois heures du matin entre deux sonnettes, et sachez bien que je suis toujours avec chacune et chacun d’entre vous dans vos parcours, même si mon soutien et ma compassion n’ont pas pris forme écrite.

Et aujourd’hui je suis là parce qu’il y a enfin du nouveau!

Nous sommes allés récupérer les résultats tant attendus du second spermogramme (trois mois c’est long!).

Je pensais être déçue, en fait non, au contraire.

Au lieu des 10% de normaux, on en a 14% ce coup-ci!

Pas d’excitation, ce ne sont pas des chevaux de course, hein… Et en plus, dans leur piscine, y’avait pas beaucoup d’eau alors pour palmer c’est pas génial.

Sur ces 14%, disons qu’on dirait qu’ils n’ont pas trop envie de se bouger (60% immobiles). Mais le test de migration survie est satisfaisant (ceux qui ne se bougeaient pas la couenne finissent par se sortir les doigts).

Allez, lundi c’est le rendez-vous avec tous nos examens!

Les dés sont jetés

Bon voilà on y est.

Ce matin mon chéri a fait le spermogramme qui va déterminer ce vers quoi on va s’orienter d’ici la fin du mois.

Hier soir, il me demande:

« – Tu viens avec moi demain?

– Évidemment que je viens, c’est pas toi qui vas faire ton truc, c’est nous qui allons faire notre truc. C’est together quoi! »

Ce qu’il y a de bien c’est qu’il n’y avait qu’un couple avant nous et personne après. Non parce que question confidentialité, le laboratoire se pose là!

Voilà à quoi ressemble le hall d’entrée/accueil secrétariat/salle d’attente :

Image

 

Et tous ces faire-parts punaisés aux murs… Ca marche pour certains, pourquoi ça marcherait pas pour nous?