MON EXPERIENCE DE L’EMDR

À la demande générale d’une personne, je vais vous parler de mon expérience de l’EMDR.

Déjà, pour vous donner une idée de cette thérapie, vous pouvez consulter ces 2 sites. J’aime beaucoup l’explication qui est donnée sur le site de psychologies.com

http://www.emdr-france.org/spip.php?article5

http://www.psychologies.com/Therapies/Toutes-les-therapies/Therapies-breves/Articles-et-Dossiers/EMDR-le-vrai-mode-d-emploi

Mais revenons à mon cas.

Parents divorcés quand j’avais 6 ans. Père qui ne s’occupe pas de moi, qui part de longues périodes à l’étranger sans m’avertir de son départ ni de son retour. Père qui s’occupe en revanche des enfants de ses compagnes. Moi qui dois toujours faire le premier pas pour le retrouver, l’appeler, aller le voir, entretenir la relation. Moi qui décide il y a trois ans de couper totalement les ponts; décision qui me fait souffrir, mais moins que de lutter pour garder un semblant de père. Le décor est planté.

1er RDV avec Mme PSY:

On parle PMA bien sûr, puis je lui raconte brièvement mon enfance et me mets à pleurer dès l’évocation de mon père. C’est la petite fille qui pleure. La psy me fait dire ce qui semble me faire souffrir et m’interroge aussi sur des choses en lien. Elle prend beaucoup de notes. À la fin de la séance, elle me demande de penser à des souvenirs négatifs en rapport avec mon père pour la prochaine fois.

2ème RDV avec Mme PSY:

Dès qu’elle me demandera de réfléchir et tout en répondant à ses questions, elle va agiter son stylo de droite à gauche sans arrêt et moi je vais devoir lui parler sans quitter le stylo des yeux.

Je dois me figurer à un endroit où je me sens bien et dire ce que je ressens.

Je dois prendre un souvenir mauvais, dire ce qui me fait souffrir dans ce souvenir et pourquoi, dire aussi où se situe la souffrance dans mon corps.

Et alors là c’est un peu flou, mais dans le cerveau, le souvenir émotionnel douloureux se transforme en réflexion adulte raisonnée. Le souvenir est toujours là, mais la blessure liée à celui-ci n’existe plus. C’est fou n’est-ce pas? Et les mots raisonnés sortent bien de ma bouche, et je ne pleure plus et je suis sereine.

Parce que le fin mot de l’histoire, ce que je pense à présent, que je m’entends dire de manière détachée, c’est que je n’ai plus besoin de mon père. Les sentiments d’abandon de jalousie qui me poursuivaient depuis plus de trente ans ont totalement disparu de mon cerveau émotionnel.
Par exemple, je devais me figurer en train de voir mon père jouer avec d’autres enfants. Je ressentais de la jalousie, de la tristesse. Une EMDR plus tard, je suis au même endroit, je regarde la même scène, mais je ne suis plus touchée, maintenant ça m’est devenu égal.

J’espère avoir été assez claire; ce n’est pas évident à raconter.

Publicités

15 commentaires

  1. Merci beaucoup d’avoir cède à la pression de la foule pour nous raconter ça.
    J’ai lu l’article de Psychologie.com merci c’est clair et concis et j’apprécie particulièrement ton témoignage car tu es quand même dans un milieu qui me fait dire que tu dois pas être trop sensible aux « charlatans » donc c’est toujours rassurant 🙂

    1. 😉
      J’étais sceptique lorsqu’elle m’a annoncé qu’elle allait traiter mon trouble par cette technique, qui plus est en une seule séance. Donc j’y suis allée sans trop y croire, et pourtant aujourd’hui le résultat est là. Le plus étrange, c’est que mon père n’est plus une blessure, je me sens vraiment bien, mais surtout c’est à chaque moment que je me sens bien, et pas seulement à son souvenir.

      1. Oui!
        Pour ma part, j’ai payé 50€ la première séance, et 60 pour l’EMDR. Faut que j’envoie la facture à ma mutuelle, je crois qu’elle prend en charge une petite partie, c’est toujours ça.

    1. J’ai oublié de dire qu’à la fin de ma première séance, j’étais totalement déprimée, j’ai chialé toute la journée.
      Je stressais un peu avant la seconde, j’avais pas envie d’être encore tristoune. Et puis non, pas du tout. Certes, quelques larmes en début de séance, mais si tu savais comme je suis sortie du cabinet dans un état de bien-être!

  2. Ma psy m’a fait une séance d’EMDR pour effacer le trauma de la torsion d’annexe. J’en ai toujours le souvenir mais je ne suis plus terrifiée rien que d’y penser. Redoutablement efficace !

    1. Ma mère, au décès de la sienne, avait refusé la technique par rapport aurait de bouger les yeux dans tous les sens (grosse migraineuse, ça lui a fait peur), c’est bien dommage.
      Beaucoup d’entre vous connaissiez l’EMDR, je n’en avais jamais entendu parler avant ma mère.

  3. J’ai lu ton article ce matin et j’y ai pense toute la journée… Sur les liens que tu as mis il y a des annuaires de praticiens?
    J’ai un passe emotionnellement lourd aussi et je pense que même si je vais mieux (une kinésio m’a conseillé d’écrire à ma mère et de détruire la lettre, depuis je suis comme libérée d’une « emprise invisible ») le travail doit être très intéressant… Je suis contente pour toi en tout cas…. 😘

    1. Sur le site emdr-france, il y a une liste des praticiens formés par département (« annuaire »). Tous n’y figurent pas, mais ceux qui y apparaissent pratiquent forcément. Tente le coup, tu as tout à gagner! Bisous

  4. Je n’ai pas pratiqué l’EMDR à proprement parlé. Mon expérience avec l’hypnothérapie comporte de grandes similitudes : une sensation de bien être en fin de séance, une fatigue accrue le soir même et le lendemain où j’ai dormi d’un sommeil de plomb. Une différence notable je n’ai pas dit un mot : c’est la praticienne qui a parlé pendant plus d’une heure avec des images abstraites faisant suite à un long entretien préalable où elle a identifié les points sur lesquels il fallait qu’elle « travaille ». Il fallait que je fixe un point ou que je ferme les yeux à ma convenance. J’en garde un souvenir assez positif bien que très fermée l’idée au départ de me rendre à ce RDV. Je pensais ne faire qu’une séance mais J’ai repris contact avec elle la semaine dernière afin de savoir si elle pouvait me refixer RDV. Donc je te rejoins : j’adhère ! Biz

    1. C’est bien que tu aies trouvé une technique qui te convient.
      L’hypnose ne m’attire pas plus que ça, je crois que c’est la nécessité de me sentir « active » qui me fait dire ça.
      Bisous Nanie

Vous pouvez participer!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s